Cambriolage et vol ou comment éviter les mauvaises surprises de votre assurance

Vous n’êtes pas obligés d’attendre l’arrivée des cambrioleurs pour vous apercevoir que vous n’êtes pas assuré correctement c’est-à-dire à concurrence de la valeur des biens volés.

En effet, de nombreux contrats d’assurance habitation cachent des subtilités qui peuvent, au final, impacter sur le montant de votre
indemnisation.

Voilà pourquoi nous partageons avec vous ces astuces afin de vous préparer le mieux possible.

1 : Comment estimer la valeur de vos biens ?

Juridiquement, on entend par vol la soustraction, par des intrus, d’objets présents dans une habitation. Ainsi, le contrat d’assurance
peut exclure le vandalisme sur les biens suite à un cambriolage pour ne garantir que le vol pur.

Doit normalement être pris en charge dans l’ensemble du logement : le mobilier, les vêtements, les appareils audiovisuels et électroménagers, tels qu’un réfrigérateur ou autre lave linge… Par contre, pour tout ce qui est matériel informatique et matériel de loisirs ( planche, clubs de golf, raquettes de tennis, appareils photos…) peuvent ne pas être couverts ou l’être selon le contrat d’assurance souscrit.

On parle ici d’objets précieux comme les bijoux qui peuvent être pris en compte mais pour un montant limité ou alors être exclus.
Car, pour l’assurance habitation, la valeur des biens mobiliers déclarée (capital mobilier assuré) est la base  à partir de laquelle l’assureur calcule le montant de votre cotisation annuelle, le plafond de garantie, l’indemnisation et les franchises applicables.

Le montant du capital mobilier assuré est calculé en fonction des informations déclarées à l’assureur.

À partir de cela, les risques d’une mauvaise évaluation de vos biens sont réels.

Avec un capital sous-évalué, vous recevrez une indemnisation faible. Il est donc important de vérifier que le montant du capital mobilier assuré couvre à juste titre vos biens et objets.

A contrario, une surévaluation de la valeur des biens assurés n’est pas judicieuse car si le montant du capital garanti est plus élevé que la valeur réelle de vos biens, vous paierez une cotisation plus élevée. A noter que le montant du capital garanti ne constitue pas une preuve de l’existence et de la valeur des biens assurés. En cas de sinistre, vous devrez pouvoir justifier de la réelle existence de ces biens et de leur valeur en produisant des factures.

2 : Pensez à revoir votre  indemnisation dès que nécessaire

L’évaluation de l’ensemble de vos biens assurés peut varier dans le temps. Vous ne pourrez pas couper à sa révision et devrez aussi en  informer votre assureur afin qu’il augmente le montant du capital garanti une fois que vous réalisez une acquisition importante. Ce dernier vous adressera un avenant ou un nouveau contrat d’assurance mieux adapté à votre situation. A l’inverse si certains biens ont vieilli et ont perdus de leur valeur, vous pourrez demander à l’assureur de revoir à la baisse le montant du capital garanti.

3 : Entre conditions particulières et clauses restrictives

Entre le mobilier courant assuré et les objets de valeurs, certains assureurs ont introduit la notion d’objets à risque de vol ou encore objets sensibles au vol. Sont concernés les appareils photo, audio, téléviseurs, ordinateurs, bijoux. Ces biens font l’objet d’une garantie spécifique généralement plafonnée à 30% ou 50% du capital mobilier garanti.

Les objets de valeur peuvent bénéficier de la souscription d’une assurance spécialement conçue pour eux, auprès du même assureur que votre assurance habitation : bijoux, œuvres d’art, meubles ou livres anciens, objets précieux…

Dans tous les cas, pour appliquer la garantie vol, il faut respecter les  conditions indiquées dans votre contrat d’assurance d’habitation, sous peine de voir l’indemnisation refusée ou réduite.

Bon à savoir :

Une garantie vol peut ainsi être assortie d’une clause d’inhabitation. Ainsi la couverture vol pourrait être suspendue si le logement assuré reste inoccupé pendant un certain temps (60 à 90).

Si votre mode de vie fait que vous vous partagez entre deux résidences, qui sont inoccupées à tour de rôle, il est indispensable d’en informer l’assureur afin d’établir des contrats d’assurance habitation adaptés à cette situation.

Le contrat d’assurance habitation peut également imposer la mise en place d’une protection spécifique de votre logement pour les fenêtres, portes, baies vitrées et autres ouvertures situées à moins de trois mètres du sol. De la même façon, quand la porte du garage ou d’un autre local extérieur permet l’accès au logement, la porte doit obligatoirement être équipée d’une serrure. L’assureur peut aussi exiger un système d’alarme en état de fonctionnement, installé par un
professionnel et relié à une centrale de télésurveillance ou au téléphone d’au moins trois personnes, par exemple vous-même, et deux autres de vos proches.

1 français sur 10 risque de se faire cambrioler ces 6 prochaines années.
Voilà pourquoi cela n’arrive pas qu’aux autres !

Alors, qu’il s’agisse de cambriolages ou vols, nous espérons que les astuces que nous vous avons donné sur comment éviter les mauvaises surprises avec votre assurance vous aiderons dans  la lecture de vos contrats.

BLOG BLOCINNOV :
 » IL VOUS APPARTIENT D’ÊTRE INFORMÉS ! « 

Lancez la mise à jour grâce à BLOCINNOV

Nouveau concept de sécurité
• Facilité d’installation ( voir la vidéo )
• Décliné en 4 coloris

Conseils en Sécurité

Posts Similaires

Pub BlocInnovspot_img

Derniers Posts

Cambriolages VS Surveillance Intelligente

Toutes absences de votre domicile est un moment propice aux cambriolages. Aussi, voici quelques conseils pour vous aider à protéger votre logement à l’heure...

Cambriolage et vol ou comment éviter les mauvaises surprises de votre assurance

Vous n’êtes pas obligés d’attendre l’arrivée des cambrioleurs pour vous apercevoir que vous n’êtes pas assuré correctement c’est-à-dire à concurrence de la valeur des...

Quels sont les réflexes a avoir pour protéger son logement des cambrioleurs

Les départs en vacances riment avec période estivale. C’est un moment propice aux cambriolages. Aussi, voici quelques conseils pour vous aider à protéger votre...

Vous voulez rester au courant des dernières infos?

Nouveautés & conseils en systèmes de sécurité, domotique, etc.